Chose promise, chose dûe : bilan de mes essais pour remonter mon énergie

Chose promise, chose dûe : bilan de mes essais pour remonter mon énergie

Il y a quelques temps, je me suis engagée à essayer de remonter mon énergie. J’avais choisi de commencer par l’alimentation. Je mangeais correctement depuis le décès de mon fils mais j’allais au plus rapide, au plus facile en préparant essentiellement des féculents et de la viande ou juste des féculents, ce qui n’est clairement pas dans mes habitudes alimentaires.

Alors, forte de ce défi que je m’étais lancée, j’ai commencé par systématiquement faire une petite entrée de légumes (style carottes râpées, chou rouge en vinaigrette, soupe, etc.) et j’ai rajouté chaque jour ce que j’appelle des graines : graines de courges ou de tournesol dans les crudités, des poignées de noisettes. Pour info, les graines de courges par exemple apportent des protéines, des vitamines et des sels minéraux, bref un super concentré d’énergie naturel !

Au lieu de manger un simple plat de pâtes, un soir, j’ai fait revenir un oignon, un peu de chou rouge et une grosse carotte coupée en petites rondelles. Puis j’ai ajouté du tamari (sauce de soja) car j’adore cela, cela donne un goût plus exotique ! Mais bon, on peut s’en passer ! Cela m’a pris quoi ? 5 minutes à préparer, 15 minutes à mijoter, quasiment le temps de cuisson des pâtes … Et on a mangé un plat délicieux, nourrissant et sain ! En fait, on peut facilement faire une telle poêlée de légumes avec ce qu’il y a dans le réfrigérateur et améliorer un plat de féculents, bon pour le corps.

Côté nourriture, j’ai aussi diminué les quantités de viande car cela surcharge mon organisme, cela lui demande trop d’énergie pour digérer alors que j’ai déjà peu d’énergie. Du coup, j’ai plutôt remplacé la viande par du poisson (même des maquereaux en boites) ou par des légumineuses (lentilles diverses).

J’ai également bu énormément d’eau car notre corps est fait à 80% d’eau et qu’on n’en boit jamais assez. J’en ai donc bu régulièrement, même lorsque je n’avais pas soif … juste de l’eau, pas de l’eau avec du sirop, pas de l’eau via les tisanes ou le café. L’énergie récupérée est ainsi mieux passée dans mon corps, elle a été mieux répartie.

J’ai également diminué le café, même si je n’en bois qu’une tasse par jour. D’ailleurs, petit tuyau : le matin, je prends un assortiment de poudre de maca (une plante) et d’épices car c’est un superaliment qui m’apporte plein de bonnes choses dès le matin. J’avoue qu’au début, cela a été bizarre de changer de goût de boisson au petit déjeuner mais finalement, je ne peux plus m’en passer ! Et je n’ai plus le coup de barre après le coup de fouet donné par le café … et je n’ai plus de problème de digestion (c’était trop tôt pour moi dans la journée). Cela fait un an que je fais cela et j’ai la pêche tous les matins. Bref, revenons à nos moutons : j’ai écouté mon corps et quand je le sentais un peu nerveux ou tremblant, certains jours, je ne prenais pas de café l’après-midi … Pas toujours évident car les habitudes sont tenaces mais je me suis recentrée sur mon objectif et sur ce défi ! Du coup, j’ai plutôt bu des tisanes pendant un temps … et cela m’a aidé ! Et j’ai repris une tasse de café de temps en temps, ou du thé, selon mon état …

Et vous savez quoi ? De ces simples petits changements, j’ai repris goût à cuisiner, j’ai retrouvé peu à peu mon énergie et je suis rentrée dans un cercle vertueux : ayant plus d’énergie chaque jour, j’avais de plus en plus envie de faire des choses, comme cuisiner, comme réfléchir à de nouveaux menus … j’ai pu me remettre en mouvement.

Et justement, cela fera l’objet d’un autre article !


Une réaction au sujet de « Chose promise, chose dûe : bilan de mes essais pour remonter mon énergie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *