Comment mieux vivre le deuil de mon fils peut également servir à n’importe quel parent …

Comment mieux vivre le deuil de mon fils peut également servir à n’importe quel parent …

Mon fils s’est éteint depuis 4 semaines. Je suis passée par différentes étapes et mon nouveau quotidien se construit peu à peu … Toutefois, mon corps n’y comprend rien : plus besoin d’être en veille permanente donc plus besoin de sécréter du cortisol et de l’adrénaline en continu (hormones permettant de gérer le stress) … les tensions musculaires sont installées depuis si longtemps que j’ai beau tenté de me détendre avec le yoga et la méditation (que je pratiquais déjà auparavant), c’est compliqué … Je ne dors toujours pas bien car soit je me couche très tard soit je suis réveillée vers 1h du matin … ou alors j’ai beaucoup de rêves et de micro-réveils. Bref, j’ai perdu mes repères dans mon quotidien et mon corps a perdu les siens ! Pas terrible tout cela … Je sais que tout ceci est normal, que c’est un processus et en même temps, je ne me reconnais pas par moment, moi, la Julie si dynamique, si optimiste, je ne suis que l’ombre de moi-même et surtout je n’arrive pas à passer à l’action. J’ai des envies mais je ne les concrétise pas forcément, même si je sais qu’elles me feraient du bien.

Alors aujourd’hui, je me suis dit que j’allais me renseigner, voir ce qui est suggéré en cas de deuil, tester les propositions et voir … Et après tout, si les suggestions peuvent m’aider alors que je suis dans une situation plutôt extrême, je me dis que cela pourra forcément aider les autres parents à diminuer leur stress, à s’apaiser, à retrouver de l’énergie !

Donc voilà, je prends un engagement : je me bouge un peu plus pour tester des choses (très simples finalement et évidentes) et pour voir la répercussion sur mon organisme et donc sur mon quotidien. Et bien sûr, je vous partage tout cela. C’est du gagnant-gagnant ! Personnellement, cela met plus de sens sur ma démarche, m’oblige à tenir la route pour vous donner mes conclusions et vous, vous aurez des tuyaux testés et garantis niveau efficacité !

Donc voilà, aujourd’hui, j’ai repris une alimentation plus saine : même si elle était déjà correcte ce mois-ci, elle était très basique, avec beaucoup de viande et de féculents, bref avec des plats qui me remplissaient pour combler mon vide intérieur sans doute mais qui surchargeaint mon organisme déjà fatigué … J’ai donc réintroduit les légumineuses, notamment source de tryptophane qui est un acide aminé essentiel, précurseur de la sérotonine et qui favorise un bon sommeil et permet de lutter contre les troubles dépressifs.  J’ai également fait un gâteau sain style gâteau au yaourt (yaourt de brebis, farine de petit épeautre, beurre remplacé par de la purée d’amandes et de l’huile d’olive (ça ne donne pas goût) et des pépites de chocolat) : déjà le simple fait de préparer le gâteau et de le sentir cuire m’a fait un bien fou !

Je vais donc continuer sur cette lancée cette semaine et voir ce que cela donne. Je préfère modifier une chose après l’autre pour voir ce qui fonctionne réellement sur ma grande fatigue et mon apathie …

A bientôt pour la suite !


Une réaction au sujet de « Comment mieux vivre le deuil de mon fils peut également servir à n’importe quel parent … »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *